UNE ASSOCIATION

POUR LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE

À PARAZA

 

 

Notre Dame de l'Assomption, une église "déplacée" !

  •  En effet, avant la construction du canal du Midi, Paraza possédait une église paroissiale qui était située dans le lit actuel du canal. Sa position était à 200 mètres environ en amont du pont qui enjambe le canal et qui permet l'accès au village.Cette église portait le nom de Notre Dame de Clottes. Le plus ancien document qui la mentionne date de 1175 (Archives de l'Aude).
  • Lors du creusement du canal du midi [1666-1681] par Pierre-Paul Riquet, {1604-1680} il fut décidé que notre Dame des Clottes serait déplacée.
  • Le procès verbal mentionne que tous les matériaux de démolition de Notre Dame des Clottes seraient utilisés pour la construction d’une nouvelle Eglise, de même grandeur. Cette nouvelle Eglise est celle que nous pouvons voir aujourd’hui.

(Procès verbal d’expropriation daté du 19  octobre 1676 - archives  du Canal  du Midi Voies  Navigables de France Toulouse)

  • Outre cette particularité exceptionnelle, qu’est le déplacement de la bâtisse, il faut remarquer sa porte à refends et son fronton.
  • A l’intérieur la nef,  le choeur et les voûtes possèdent un magnifique décor peint au pochoir {peinture 19ème}
  • A droite en entrant, ne manquons pas d’admirer le bénitier de marbre rose datant certainement de Notre Dame des Clottes.
 

L'édifice possède deux chapelles 

 

 

Tableau de l'Assomption

 

 

 

*La Chapelle St. ROCH

Sur l’autel de marbre blanc, s’élève une statue du Saint, également de marbre blanc. Cette statue est l’œuvre de Paul CABROL, né à Mazamet en 1850, cet artiste était sculpteur à Caunes Minervois, il était l’époux de Marie ARNAUD dont la famille est toujours présente à PARAZA. 

Peintures murales entièrement restaurées en 1997 par Richard LINARES.

  • Dans cette chapelle on peut admirer une toile du 18ème, récemment restaurée {1996} représentant l’assomption. Cadre en bois doré, surmonté de deux angelots de bois peint.

 

Chapelle Saint Roch avant travaux 

 Cliquez simplement sur les images pour les agrandir

SR1SR2

Chapelle Saint Roch après travaux 

Voûtes 85SR49ChapSR après travaux

 

 

Statue de marbre

 *La Chapelle de la Vierge

  • L’Autel et la statue de marbre blanc datent des années 1800, (d’après l’inventaire établi en 1905 en exécution de l’article 3 de la loi du 9 décembre stipulant la séparation de l’Eglise et de l’État)
  •  Tous les vitraux ont été entièrement restaurés, (1995/1996) par Thierry BIANCO Atelier « Le Vitrail »
  • Peintures murales entièrement restaurées en 1997 par Richard LINARES, artiste peintre né à Narbonne en 1970
  • Passionné par le dessin dès l’âge de 10 ans, il sera un visiteur assidu du Musée de Narbonne pendant plusieurs années où il viendra y puiser une inspiration qui se concrétise maintenant par un talent incontesté.
  • Après un Brevet de dessinateur en Génie Civil, Richard LINARES se lance entièrement dans la peinture artistique, outre les tableaux de Maître qu’il reproduit à merveille, son sens artistique est plus porté par ce qui est fantastique, onirique ou spirituel.
  • Lors de son service militaire, il devint peintre officiel et composa un somptueux tableau « L’Archange Gabriel » pour la salle d’honneur de son régiment.
  • Plusieurs fois primé en concours locaux et extérieurs, notamment au prix de la jeune peinture Française en 1989. Il a également remporté le prix spécial du public de l’aigle de nice en 1991.
  • Richard LINARES poursuit aujourd’hui sa carrière de peintre avec un succès reconnu.

 

 Ci-dessous les différentes étapes de la restauration 

 

Richard Linares en plein travail ! 

chap ViergeRL1RL2RL3

 

 

                                                           Restauration achevée

Voûtes 40Voûtes 41Détail

 

*Les vitraux

 

  • Tous les vitraux de l'église ont été entièrement restaurés, (1995/1996) par Thierry BIANCO Atelier « Le Vitrail »
  • Thierry BIANCO l’artisan de l’art millénaire du vitrail est établi dans la commune de Lézignan, il est ce que l’on nomme un Maître verrier. Il a conçu ou restauré des vitraux pour restauré et crée des vitraux pour "l'Hôtel de la Cite" à Carcassonne, "l’Hôtel Drouot", les églises de Ferrals, Olonzac, Azille etc..
  • La profession est exercée en France par environ 150 personnes seulement.
  • Pour voir une version agrandie de l'image, cliquez simplement sur la miniature visible sur cette page.

    Énormes dégats constatés sur tous les vitraux de l'édifice

    Dépose du vitrailDépose du vitrailAvant restauration 1

     

     

    Les vitraux ont retrouvés leurs verres et couleurs d'origines

    Depuis le début du Moyen Âge, ces pièces sont assemblées par des baguettes de plomb

    Rosace centrale du Choeur

    powered by Weonea template by themocracy